Bac Pro Sapat

Espace de création et d'échanges


Dans la cité des peintres

Après avoir réussi à mettre toutes les valises dans les soutes nous partons pour la petite ville de Pont-Aven. Cette cité pittoresque, traversée par l’Aven a été à la fin du XIXe siècle, le refuge d’un grand nombre de peintres : Gauguin, Sérusier, Bernard… qui fonderont l’école de Pont-Aven. Notre guide Lionel nous fait parcourir les rues de la ville aux quatorze moulins en nous expliquant les différents courants artistiques. Nous comprenons mieux en voyant les chaos de la rivière, les belles maisons et les espaces boisés qui surplombent le port, pourquoi ces paysages ont pu attirer des peintres de multiples nationalités.

 

 

Le nouveau musée d’art a pris place dans l’annexe de l’ancien hôtel Julia où logeaient les peintres. Nous pouvons y admirer des dessins, des tableaux de tous ces maîtres qui ont montré les différentes faces de la Bretagne et des Bretons.

 

 

 

 

 

 

A dix heures nous nous sommes accordés une petite pause pour goûter aux spécialités locales : galettes, palets, crakous    et surtout le célèbre Kouign Amann dont nous avons eu une démonstration.

La fin de matinée est malheureusement très pluvieuse pour le groupe A. Nous devons trouver refuge sous la bâche d’un restaurant, alors que des trombes d’eau se déversent sur le port.

A 14h, le dernier groupe ayant arpenté en long et large le musée pour remplir leur questionnaire, nous nous dirigeons une dernière fois vers le car d’André pour retourner vers Gabriel Deshayes. Tous sont heureux de revoir leurs proches et de partager les souvenirs.


La célèbre petite boîte Bleue ou la boîte du Mataf

La randonnée a creusé les estomacs et une petite halte a été la bienvenue. Nous avons donc pris la route pour Pouldreuzic, capitale du pâté Hénaff. Le nouveau musée, installé dans l’ancienne ferme du fondateur de l’entreprise nous a révélé les secrets de l’édification de cette saga familiale(4 générations). Un petit film sur la fabrication et les process de qualité a remplacé la visite de l’usine (problèmes de sécurité alimentaire). Dans la boutique, près de l’unité de fabrication, notre guide nous a fait déguster la terrine traditionnelle et la dernière née de Hénaff : pâté ail et fines herbes, accompagnés d’un frais jus de pomme bio.

Une belle visite qui s’est terminée dans la boutique : Bon appétit.

Pauline Huquet et Léa Théolle

Enregistrer


Le bout du Monde : La pointe du Raz

Après nous être restaurés près de la maison du Cap Sizun, nous avons entamé une petite randonnée jusqu’à la statue de Notre Dame de la Miséricorde, face à l’île de Sein. Les paysages sont magnifiques. Les bleus sont changeants et font ressortir les ajoncs et le genêt des landes protégées.

Le temps d’une photo de groupe et nous nous rendons à l’exposition proposée la maison du site.

Cette randonnée était très sympathique.

Louise et Maurine

 

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Konk Kern ou une des villes préférées des Français

 

 

Après avoir longé la côte, au rythme du petit train, mercredi soir, ce jeudi matin, nous sommes allés à l’assaut des remparts de la Ville Close. Nos guides nous ont expliqué les étapes de la construction de la forteresse. Nous avons traversé les courtines et observé les différentes activités économiques de l’actuelle ville de Concarneau : les chantiers navals Piriou, la criée et le port de pêche, le port de plaisance. Nous avons pu flâner dans les rues pittoresques de cette cité fortifiée, sous un soleil éclatant et une légère brise.

Maëlane, Tatiana

Enregistrer


Visite de Quimper

 

 

 

 

Le crachin breton nous a obligés à nous replier dans la maison du patrimoine de Quimper. Deux guides nous ont expliqué les différentes étapes du développement de la ville grâce à une animation. En traversant les ruelles pavées du vieux Quimper nous avons rejoint lacathédrale Saint Corentin. Sa nef est célèbre dans le monde entier en raison de son chœur décentré. Après une petite halte aux pieds de Santik Du, nous nous sommes rendus dans les locaux de l’ancien palais épiscopal, siège du musée départemental.  On y trouve des statues en bois, en pierre, en plâtre… Au premier étage on trouve une exposition de mobilier et de costumes traditionnels bretons tandis qu’au rez de chaussée, les salles sont consacrées à l’Antiquité.

Mathylde, Orane, Flavie, Alexandra

A peine à un quart d’heure de car, nous sommes entrés dans le monde des faïenciers de Quimper : musée et fabrication, dans les ateliers Henriot.

Dans le musée, l’évolution des motifs et des pièces est présentée dans quatre salles. Des bols, des vases, des plats mais aussi des statues nous font vivre les changements de la société. la visite a été intéressante dans un espace grand et lumineux.

L’atelier Henriot nous a permis de comprendre et de voir les différents métiers, étapes et machines utiles à la production de la faïencerie. Cette visite a été aimée de tous.

Aurélie, Margaux, Océane Figaro et Pauline Halgand

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Soupe de poisson et confit de coquilles St Jacques

En début de matinée, nous avons visité l’usine Courtin, la plus ancienne conserverie de Concarneau dont la spécialité est le confit de noix de St-Jacques. Nous avons découvert la toute nouvelle structure en forme de paquebot implantée, depuis mars 2017 seulement, sur la zone de Kerouel après une présence sur le port depuis 1893. Nous avons visionné un film retraçant l’histoire de la conserverie et observé les laboratoires de fabrication. Ensuite nous avons eu droit à une dégustation de soupe de poissons, de rillettes de thon et de confit de noix de St-Jacques avant un passage par la boutique où nous avons pu faire quelques achats.

Sahra S – Nans – Axelle – Marion

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Une touche d’art

Une des activités de la journée consistait à réaliser une œuvre d’art en utilisant les éléments de la nature : faire du Land’Art. Par groupe chacun a pu exprimer ses talents artistiques comme vous pouvez le voir sur ces images, sur des plages de sables blancs et fins.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer